» Laboratoire de pathologie Lames virtuelles

Lames virtuelles


Lames virtuelles ASCO 2011
La résolution est moins bonne qu'avec un microscope. Si l'évaluation du statut HER2 par immunohistochimie et FISH sur lames virtuelles est meilleure qu'en microscopie conventionnelle, certaines spécialités s'y prêtent mal (hématopathologie (résolution spatiale insuffisante), tumeurs pigmentées (interprétation plus compliquée sur lames virtuelles) et cytologie (résolution spatiale insuffisante, plans focaux multiples).
Lames virtuelles et examens extemporanés et Services sans Unité de Pathologie. Pour fonctionner nécessite un contrôle quotidien. Le technicien expérimenté sur place numérise une lame test pour vérifier que le système fonctionne. Le Pathologiste examine la lame test pour vérifier la bonne connexion. Le chirurgien choisit la zone à examiner et la confie au technicien. Si nécessité d'évaluer les berges d'exérèse d'un prélèvement, les berges sont sélectionnées par le Chirurgien et transmises dans des flacons séparés pour une inclusion totale. Ceci supprime la nécessité d'avoir un pathologiste sur place. Toutes les coupes à congélation / appositions sont numérisées par défaut à x20. Si besoin rare de plus fort grandissement, le Pathologiste en fait la demande et signale au Chirurgien tout retard potentiel induit. Contrôle systématique par la suite des lames virtuelles par relecture systématique des lames au microscope standard.
Rôle très important du technicien, car nécessité d'une histologie de qualité sans bulles d'air dans le milieu de montage, ni plis nombreux, ou artéfacts d'une mauvaise coupe,
Cytologies extemporanées sur lames virtuelles : impossibilité de mise au point étagée dans les amas de cellules. La numérisation de la partie épaisse de début d'étalement altère la qualité / focus de l'image de la queue d'étalement, plus mince (où se trouvent souvent les cellules diagnostiques de morphologie optimale). La partie épaisse des appositions extemporanées n'est donc pas scannée. Les extemporanées sur lames virtuelles peuvent être utilisées pour les hôpitaux à distance. Le succès de l'implantation du système nécessite une planification et une communication efficaces entre les divers intervenants, une volonté de changer (adapter les vieilles routines aux nouvelles technologies sans compromettre la qualité du service rendu), et des techniciens qui soient capables de fournir régulièrement des coupes congelées de très bonne qualité.
 
Les lames virtuelles sont très utiles dans un bur d'enseignement.
Nécessités techniques : le temps de numérisation évolue avec le temps. Pour les machines datant de 2011, il faut au mieux 55 secondes et en général 5 minutes pour numériser une lame, mais jusqu'à 15 minutes pour des machines plus anciennes.
Les résultats sont bons en IHC quantitative, mmais le coût et le temps passé sont encore prohibitifs en routine, sans budget supplémentaire alloué pour cela, ni remboursement spécifique, coût important du scanner et du stockage des images (bien plus élevé que celui du stockage des lames en verre).
Les valeurs ajoutées par les lames virtuelles dans l'activité de soin sont : la disponibilité immédiate de la lame, un accès rapide depuis n'importe où, une permanence des lames (ni perte ni bris, cas médico-légaux, réunions multidisciplinaires, avis), un substrat pour l'analyse d'image. Importance de l'interface automatique entre le logiciel de capture d'images (Aperio) et le Système de Gestion du Laboratoire. Il faut tenir compte de la compatibilité avec le système de réception et viewers , de la qualité des lames (plis, montage, coloration, de la qualité de la numérisation (un seul plan, superpositions, zone numérisée avec seuil automatisé ou manuel, compétence et formation du personnel). Les formats ne sont pas standardisés et posent des problèmes de stockage. Les applications externes (extemporanés, cytologie rapide, diagnostic initial, second avis immuno-histochimie ou FISH) sont en dehors du pare-feu avec des problèmes de sécurité du système informatique et de compatibilité des systèmes entre eux. La réception des cas est simple si connexion ponctuelle entre les 2 sites (le pathologiste demandeur et le consultant). Il est plus ardu si plusieurs demandeurs pour un même consultant, L'organisation de la consultation des cas pour avis est également complexe. Il faut des systèmes qui lient correctement les données personnelles du patient aux images, avec respect de la confidentialité des données des patients.
Le diagnostic initial sur lames virtuelles est 1 à 5% moins performant que celui porté sur lames de verre. Dans les cas pour avis, 91 % de concordances entre le diagnostic porté sur lames virtuelles et celui sur lames classiques. La performance est meilleure pour la pathologie tumorale ( 3%) que pour la pathologie inflammatoire (88%).


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.