» GLANDES SALIVAIRES collagènose

collagènose


Collagénoses  :
Sclérodermie tandis que 15 % des patients sclérodermiques ont un syndrome sec avec Gougerot-Sjogren secondaire, dans 85 % des cas : fibrose non inflammatoire des glandes salivaires accessoires, qui débute autour des capillaires, pour s’étendre à l’interstitium des lobules et n’atteindre que tardivement les espaces autout des canaux excréteurs.
Maladie rhumatoïde, LEAD : parfois microvascularite des glandes salivaires accessoires, y compris chez 20 % des patients sans manifestation systémique (turgescence des cellules endothéliales, microthrombi, fibrinoïde pariétale, infiltrat périvasculaire, tantôt polymorphes (PN non altérés, lymphocytes, plasmocytes) tantôt purement lymphocytaires, dépôts pariétaux d’IgM et de C3 en immunofluorescence sur matériel congelé, maximale en cas de cryoglobulinémie.
Une atteinte de la parotide ou de la sous-maxillaire, spécifique, avec vascularite à cellules géantes et plages de nécrose, ou non, a été rarement rapportée en cours de la granulomatose de Wegener.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.