» PANCREAS EXOCRINE Tuberculose

Tuberculose



La tuberculose pancréatique est rare, avec moins de 5 % de cas rapportés dans les séries autopsiques. Elle fait suite soit à une inoculation hématogène, soit à une extension par contiguïté à partir d’adénopathies avoisinantes. Elle est exceptionnellement primitive, de diagnostic dans ce cas purement histologique.


Souvent, elle est secondaire à une miliaire tuberculeuse, évoquée devant l’association d’autres anomalies digestives, péritonéales et hépatospléniques.


Le tableau clinique n’est pas spécifique. Le bilan biologique peut révéler une augmentation des concentrations sériques de l’insuline et du glucagon, une intolérance au glucose, une hyperamylasémie et une cholestase.


Le bilan échoscanographique montre des signes non spécifiques +/- associés :


– tuméfaction du pancréas homogène ou hétérogène ;


– lésions focales hypoatténuantes le plus souvent céphaliques ;


– masse tissulaire parfois volumineuse pouvant infiltrer la graisse péripancréatique ;


– masse kystique à contenu finement échogène.


Parfois thrombose de la veine splénique, engainement et/ou compression du tronc cœliaque et de l’artère mésentérique supérieure, compression du bas cholédoque avec dilatation modérée d’amont, et N péripancréatiques.


Sans contexte évocateur de tuberculose, on évoque une tumeur maligne pancréatique, avec laparotomie voire pancréatectomie dont seule l’étude histobactériologique révèle le caractère tuberculeux.


Ces difficultés diagnostiques sont retrouvées dans la quasi-totalité des cas de tuberculose pancréatique rapportés dans la littérature, ce qui démontre la nécessité d’y penser devant toute lésion pancréatique afin d’entreprendre les investigations adéquates qui évitent une chirurgie intempestive.


Enfin, il ne faut pas méconnaître, chez un tuberculeux avéré présentant des anomalies pancréatiques, la possibilité d’une pancréatite concomitante ou d’une réaction allergique toxique du pancréas aux antituberculeux, comme déjà décrit dans certains cas.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.