» VESSIE Carcinome urothélial en nids

Carcinome urothélial en nids


Il existe une variante en nids

(1-8) Mod Path 2003 ;16:1289, Archives 2003 ;127:e333, Hum Pathol. 2010 Feb ;41(2):163-71 qui est rare et ressemble à des nids florides de von Brunn, souvent péri-urétéral, prédominance masculine (72-95% des cas), de 41 à 97 ans (moyenne de 63 ans) (9) .

- A la cystoscopie, la tumeur se traduit par un aspect infiltré de la paroi vésicale ou une irrégularité de la surface muqueuse.

Histologie  : les 2/3 des tumeurs se présentent comme un carcinome purement infiltrant avec un urothélium plan normal ou érodé, sans prolifération papillaire. Dans le tiers des cas, il existe une composante papillaire minime de grade G1, G2 ou G3 (Composante de carcinome urothélial classique dans 63% des cas (10)). Les lésions de CIS sont exceptionnelles et associées à un contingent papillaire. Les cellules tumorales sont agencées en petits nids (taille variable) qui peuvent confluer et tubes abortifs évocateurs de cystite glandulaire ou kystique (parfois les nids subissent une cavitation centrale qui aboutit à la formation de tubes ou de microkystes), sinon cordons, la plupart des cellules sont peu atypiques (rares cellules atypiques, surtout en profondeur), cette tumeur est agressive malgré son aspect rassurant (PSA et PAP -) (11-16). Une variante de cette forme a été décrite (17) où les nids sont +/- irréguliers avec des expansions et travées +/- grandes et +/- anastomosées, existence d’une stroma réaction myxoïde, œdémateuse ou desmoplasique. La disposition architecturale microlobulaire associée au caractère bien différencié des cellules, peuvent mimer une prolifération urothéliale bénigne. Au cours de sa progression dans la paroi vésicale, l’aspect de la tumeur peut se modifier : des atypies cytonucléaires apparaissent plus nettement et l’architecture devient trabéculaire ou cordonale. C’est l’infiltration et l’invasion musculaire qui redressent le diagnostic (1) (T3 ou T4 dans > 80%)(18). Comparé aux carcinomes urothéliaux de haut grade cette variante en nids est + infiltrante avec atteinte extravésicale et métastases + fréquentes (19). Composante de carcinome urothélial classique dans 63%.

Immunohistochimie  : Positivité de CK7, CK20, p63, CK903 dans respectivement 93%, 68%, 92%, et 92% (20), , CAM5.2, p53, p27, GATA3 Virchows Arch. 2014 Aug ;465(2):199-205.

Images histologiques  : #0, #1, #2, #3, #4, #5, série d’images  ; Cytologie

Diagnostic différentiel  : La reconnaissance du caractère malin de la tumeur est facile devant des images d’invasion musculaire ou lymphatique ou la présence de quelques foyers d’atypie cellulaire. En revanche sur des prélèvements superficiels et fragmentés, le diagnostic peut être difficile. On éliminera

- des îlots florides de von Brunn et un papillome inversé devant l’irrégularité de taille et de répartition des nids épithéliaux ou devant un franchissement de la musculaire muqueuse. L’hyperplasie floride des nids de von Brünn est formée de nids régulièrement répartis, de grande taille, avec parfois une lumière, voire une kystisation, restant toujours cantonnés au chorion superficiel. Au niveau du bassinet ou de l’uretère les nids sont plus petits, irréguliers en répartition, mais non infiltrants (21).

- une métaplasie néphrogénique, évoquée devant des tubes de petite taille ou des microkystes à bordure épithéliale aplatie, sera éliminée en présence d’îlots cellulaires pleins ou de structures tubuleuses entourées de plusieurs assises de cellules urothéliales.

- paragangliome (vascularisation beaucoup plus marquée

- papillome inversé (pas de nids)

Adenocarcinome : différenciation colique, atypies + marquées

Cystite kystique / glandulaire : ni atypie, ni invasion

adénome / métaplasie néphrogénique : composant papillaire, structures tubulokystiques nettes bordées par monocouche de cellules cubiques, ni atypie, ni invasion

Adénocarcinome prostatique : PSA+, PSAP+

Carcinome urothélial à petits tubules (Hum Pathol 2004 ;35:769)

- Carcinome urothélial papillaire de bas grade d’architecture endophytique : similaire étant donné l’architecture en nids, la cytologie anodine, l’absence de stroma réaction dans certains cas et la présence très fréquente d’un contingent papillaire exophytique associé, pas de volumineux massifs dans la musculeuse ni d’aspect invasif. Les massifs tumoraux du carcinome urothélial en gros nids sont de taille et de forme variable, parfois à contours irréguliers et de distribution hétérogène, souvent séparés par de vastes zones de tissu fibreux ou de muscle lisse avec peu ou pas de nids adossés les uns aux autres.

Pronostic Virchows Arch. 2014 Aug ;465(2):199-205. Le carcinome à type de nids est dans l’ensemble de mauvais pronostic, avec un pouvoir métastatique affirmé, de pronostic similaire au carcinome urothélial classique. Il est intéressant de noter que près du tiers des cas rapportés dans la littérature s’inscrivent dans une histoire de tumeur urothéliale de phénotype différent qui est antérieure, concomitante ou postérieure au carcinome à type de nids.

http://www.pathologyoutlines.com/topic/bladderurothelialnested.html

 

 

 

Reference List

 

 (1) Eble JN, Sauter G, Epstein JI, Sesterhenn IA. Tumours of the urinary system and male genital organs. Lyon : IARC press, 2004.

 (2) Badoual C, Bergemer-Fouquet AM, Renjard L, Lefrancq T, Lesourd B, Belhiba H et al. [An unusual variant of urothelial carcinoma : the ’nested variant of urothelial carcinoma.’ Report of two cases]. Ann Pathol 1999 ; 19(2):119-123.

 (3) Drew PA, Furman J, Civantos F, Murphy WM. The nested variant of transitional cell carcinoma : an aggressive neoplasm with innocuous histology. Mod Pathol 1996 ; 9(10):989-994.

 (4) Murphy WM, Deana DG. The nested variant of transitional cell carcinoma : a neoplasm resembling proliferation of Brunn’s nests. Mod Pathol 1992 ; 5(3):240-243.

 (5) Volmar KE, Chan TY, De Marzo AM, Epstein JI. Florid von Brunn nests mimicking urothelial carcinoma : a morphologic and immunohistochemical comparison to the nested variant of urothelial carcinoma. Am J Surg Pathol 2003 ; 27(9):1243-1252.

 (6) Talbert ML, Young RH. Carcinomas of the urinary bladder with deceptively benign-appearing foci. A report of three cases. Am J Surg Pathol 1989 ; 13(5):374-381.

 (7) Young RH, Oliva E. Transitional cell carcinomas of the urinary bladder that may be underdiagnosed. A report of four invasive cases exemplifying the homology between neoplastic and non-neoplastic transitional cell lesions. Am J Surg Pathol 1996 ; 20(12):1448-1454.

 (8) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (9) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (10) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (11) Badoual C, Bergemer-Fouquet AM, Renjard L, Lefrancq T, Lesourd B, Belhiba H et al. [An unusual variant of urothelial carcinoma : the ’nested variant of urothelial carcinoma.’ Report of two cases]. Ann Pathol 1999 ; 19(2):119-123.

 (12) Murphy WM, Deana DG. The nested variant of transitional cell carcinoma : a neoplasm resembling proliferation of Brunn’s nests. Mod Pathol 1992 ; 5(3):240-243.

 (13) Drew PA, Furman J, Civantos F, Murphy WM. The nested variant of transitional cell carcinoma : an aggressive neoplasm with innocuous histology. Mod Pathol 1996 ; 9(10):989-994.

 (14) Murphy WM. diseases of the urinary bladder, urethra, ureters, and renal pelves. In : Murphy WM, editor. Urological pathology. Philadelphia : Saunders, 1997 : 34-147.

 (15) Murphy WM, Beckwith JB, Farrow GM. Tumors of the urinary bladder. In : Rosai J, editor. Tumors of the kidneys, bladder and related urinary structures. Washington DC : Armed forces institute of pathology, 1994 : 193-297.

 (16) Talbert ML, Young RH. Carcinomas of the urinary bladder with deceptively benign-appearing foci. A report of three cases. Am J Surg Pathol 1989 ; 13(5):374-381.

 (17) Young RH, Oliva E. Transitional cell carcinomas of the urinary bladder that may be underdiagnosed. A report of four invasive cases exemplifying the homology between neoplastic and non-neoplastic transitional cell lesions. Am J Surg Pathol 1996 ; 20(12):1448-1454.

 (18) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (19) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (20) Wasco MJ, Daignault S, Bradley D, Shah RB. Nested variant of urothelial carcinoma : a clinicopathologic and immunohistochemical study of 30 pure and mixed cases. Hum Pathol 2010 ; 41(2):163-171.

 (21) Volmar KE, Chan TY, De Marzo AM, Epstein JI. Florid von Brunn nests mimicking urothelial carcinoma : a morphologic and immunohistochemical comparison to the nested variant of urothelial carcinoma. Am J Surg Pathol 2003 ; 27(9):1243-1252.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.