» ONGLE Onychopathies inflammatoires

Onychopathies inflammatoires



Onychopathies inflammatoires (1) :


Paronychie digitale proximale chronique, la tuméfaction érythémateuse du repli proximal a de nombreuses causes : microtraumatismes, candidose, allergie de contact, aspect histologique non spécifique, variable


Syndrome végétant érosif du repli et du lit : replis tuméfiés, rouges, érodés, parfois pustuleux, extension au lit avec onycholyse et mise à nu du lit.


Histologie : la biopsie exclut une tumeur, aspect de dermatose bulleuse, pepmphigus acral, lichen érosif, de psoriasis pustuleux, parfois bourgeon charnu qui peut être secondaire à des rétinoïdes systémiques, sinon pustule du syndrome SAPHO


Dermatite hyponychiale : hyperkératose distale avec onycholyse de plusieurs doigts / orteils, l'hyponychium et pulpe peuvent être érythématosquameux et fissuraires


Les formes congénitales avec pachyonychie congénitale de révélation parfois tardive des 20 ongles (aspect en tonnelet), nette hyperkératose sous-unguéale + flaques de sérosité


Les formes acquises : nombreuses causes : oncyhomycose, psoriasis, eczéma, lichen, microtraumatismes, pityriasis rubra pilaire (absence d'abcès à PN, alternance de para- et orthokératose, métaplasie granuleuse absente ou focale.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.