» COEUR Canal artériel

Canal artériel



Canal artériel (PCA) qui persiste après la naissance (permet au cours de la vie intra-utérine le passage du sang du tronc de l'artère pulmonaire vers l'aorte descendante). Il se ferme normalement dans les premiers jours de vie, d’abord sous l’effet d’une constriction des fibres musculaires de la média, puis d’une obstruction de sa lumière qui devient un ligament fibreux. Anomalie fréquente, environ 10 % des cardiopathies congénitales et prédominant chez la fille (deux à trois filles pour un garçon). Les formes étiologiques sont représentées par l’embryopathie rubéolique, ainsi que les séjours prolongés en haute altitude. La persistance du canal artériel est fréquente chez le prématuré, notamment en cas de détresse respiratoire par immaturité pulmonaire.


Physiopathologie : shunt gauche-droite (selon le calibre du canal artériel et le gradient de pression entre aorte et artère pulmonaire) avec surcharge vasculaire pulmonaire, augmentation du débit ventriculaire gauche, dilatation du VG et augmentation de l’éjection systolique.


La pression auriculaire gauche et la pression veineuse pulmonaire augmentent, avec, dans les formes sévères, oedème pulmonaire.


Habituellement persistance d'un petit canal à faible débit, avec chez un jeune enfant un souffle continu au foyer pulmonaire ou surtout en région sous-claviculaire gauche. Il existe parfois une hyperpulsatilité artérielle périphérique, avec élargissement de la différentielle. Le diagnostic est confirmé par l'écho-Doppler (dilatation des cavités gauches, selon le volume du shunt gauche-droite, le canal artériel peut être mis en évidence directement par des incidences parasternales ou suprasternales) et conduit à la section-suture chirurgicale (ou à la fermeture par ombrelle per-cutanée) systématique pour éviter une greffe bactérienne parfois dramatique. Un large canal artériel à débit important est responsable chez le nourrisson d'un souffle continu ou seulement systolique, d'un deuxième bruit augmenté au foyer pulmonaire et d'un roulement diastolique de débit à la pointe. Les pouls périphériques sont augmentés et l'insuffisance cardiaque fréquente. Sur la radiographie le cœur est augmenté de volume et les poumons sont hypervascularisés. L'électrocardiogramme objective une hypertrophie ventriculaire gauche diastolique. La section suture est nécessaire pour éviter l'insuffisance cardiaque et l'hypertension artérielle pulmonaire.


http://emedicine.medscape.com/article/892489-overview


http://emedicine.medscape.com/article/162796-overview


http://emedicine.medscape.com/article/891096-overview


http://www.pedbase.org/p/patent-ductus-arteriosus_pda/


http://www.medix.free.fr/rub/shunts-gauche-droite.php



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.