» PLEVRE Calcifications pleurales

Calcifications pleurales



Calcifications pleurales : La TDM est la méthode d’imagerie la plus sensible et permet souvent de préciser si ces calcifications atteignent la plèvre pariétale ou la plèvre viscérale, ou les deux. Elles sont évocatrices d’un processus bénin. Lorsqu’elles siègent sur la plèvre pariétale, il s’agit souvent de calcifications de plaques fibrohyalines, liées à l’exposition à l’amiante. Sur la plèvre viscérale, il s’agit souvent de séquelles de tuberculose.


La TDM est aussi très utile dans la surveillance des poches pleurales calcifiées post-tuberculeuses. En effet, au sein de la poche calcifiée, le liquide pleural est actif pendant de très nombreuses années. S’il apparaît une image aérique dans la poche calcifiée, il faut craindre une fistule bronchique avec disséminations bronchogènes.


La TDM permet de bien mettre en évidence ce type de complication et de guider éventuellement un drainage.


http://www.medix.free.fr/rub/syndrome-pleural.php



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.