» Techniques médicales Voie sous-cutanée

Voie sous-cutanée



Peu de médicaments ont l'autorisation de mise sur le marché pour la voie d'administration sous-cutanée en France, d'où des prescriptions non conformes à l' AMM si aucune autre voie n'est envisageable.


En médico-légal, si prescription non conforme à l'information officielle du médicament :


Le médecin : obtient le consentement - Code de déontologie médicale n°95-1000 du 6 juillet 1995 (prescription médicamenteuse).


Le pharmacien : vérifie que les prescriptions sont conformes aux bonnes pratiques.


L'IDE : se réfère au décret 2004-802 du 29 juillet 2004 du Code de la Santé Publique relatif au livre III ART ; R4311.5 à 11


Hypodermoclyse = voie sous-cutanée : dispositif sous-cutané pour passage d'un soluté ou médicament en continue ou discontinu. On y recourt si : la voie orale, voie IV périphérique et IM ne sont pas possibles, souvent en soins palliatifs et/ou gériatrie.


Par voie sous-cutanée, passage en circulation systémique < 30 minutes.


Facteurs influençant la vitesse d'absorption : site d'injection, type de médicaments,


additifs. Le réchauffement (vasodilatation) de la zone d'injection peut accélérer la vitesse d'absorption.


Les médicaments iso-osmotiques à pH entre 3,5 et 7,5 sont mieux tolérés. Certains principes actifs ou excipients peuvent entraîner des irritations locales voire même des nécroses


cutanées au point d'injection (propylène glycol, glycérine, éthanol).


Indications de la voie sous-cutanée : déshydratation sauf urgence, douleur importante non calmée per os, vomissements non contrôlés (obstruction intestinale, effets secondaires des morphiniques), dysphagie, troubles de la déglutition, refus de la prise orale ; dyspnée, agitation, troubles de la conscience (coma, confusion, empêchant le per os


Les contre-indications absolues sont limitées aux infections cutanées diffuses.


Les contre-indications relatives sont : états de choc (car absence de diffusion sous-cutanée), traitement anticoagulant /troubles de la coagulation, insuffisance cardiaque décompensée (mauvaise perfusion périphérique), hyponatrémie majeure, déshydratation grave, acidocétose.


Le choix du site d'injection se fait si possible avec le patient selon sa sensibilité locale / autonomie / facilité d'accès. On utilise surtout : face antéro-latérale externe des cuisses en l'absence d'OMI, faces latérales de l'abdomen, en dehors de la zone péri-ombilicale), sauf si ascite, région sus et sous-épineuse de l'omoplate, en sous-claviculaire (à 3 travers de doigt au-dessous du milieu de la clavicule), si personnes agitées et confuses, face externe du bras.


Vérifier l'absence d'effraction vasculaire par un test d'aspiration : si présence de sang, retirer


l'aiguille, que l'aiguille n'est pas dans le muscle : si douleur, retirer l'aiguille. Si perfusion, vérifier que le cathéter bouge librement entre la peau et le muscle sous-jacent,


On injecte lentement, rince la tubulure et cathéter avec du Na CL 0,9% 0,5 ml.


Débit :  En bolus  : entre 0,5 et 3,5 ml en 1 minute ou moins. En discontinu : perfusion intermittente sur plusieurs minutes. En continue  : la perfusion dure 24 heures (1 ml/mn(dosiflow, seringue électrique).


Effets indésirables de la voie sous-cutanée


Réactions au point d'injection : gonflement (normal en début de perfusion), oedème local (surtout si hypoprotidémie, pouvant migrer aux organes génitaux externes si perfusion en zone abdominale), induration, érythème / infection locale, douleur, nécrose cutanée locale.


Les risques propres à la réhydratation par voie SC sont : inflammation locale et douleurs si perfusion trop rapide, hypotension artérielle, voire choc si perfusion trop rapide de liquides non supplémentés en électrolytes.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.