» CANAL ANAL Prolapsus muqueux

Prolapsus muqueux




Le syndrome du prolapsus muqueux rectal (Ann Pathol. 2007 Dec ;27(6):459-75) : regroupe l’ulcère solitaire du rectum, le prolapsus muqueux, le polype cloacogène inflammatoire, la colite kystique profonde, l’intussusception rectale.
- Prolapsus muqueux ou syndrome de l'ulcère solitaire du rectum (9) , Arch Pathol Lab Med. 2010 Mar ;134(3):378-92. Se caractérise par des rectorragies, perte de mucus et douleurs, incontinence anale (H/F = 1), surtout entre 30 et 40 ans. Présence d'un (70%) ou plusieurs(30%) ulcères à bords hyperhémiques, sur la paroi rectale antérieure ou latérale à 5-10 cm de la marge anale. Existence d'une phase pré-ulcéreuse avec muqueuse polypoïde. Endoscopie : #0


Histologie : désorganisation de la musculaire muqueuse avec extension de tissu fibromusculaire dans le chorion, sous forme de fibres musculaires perpendiculaires à la musculaire muqueuse +/- fibrose associée voire élastose. L’épithélium peut être ulcéré, régénératif / ischémique +/- pseudomembranes. Les cryptes sont anguleuses et non arrondies. Le revêtement glandulaire est hyperplasique avec aspect villeux et vaisseaux telangiectasiques.


Diagnostic différentiel possible avec un polype villeux. Des glandes hypersécrétantes peuvent être piégées dans la sous muqueuse donnant un aspect de colite kystique profonde (6 ;7). Cette pathologie peut correspondre à des remaniements muqueux non spécifiques secondaires à une pathologie maligne de situation profonde (8).


Polype du prolapsus muqueux , même aspect que l’ulcère solitaire, sauf que cela forme un polype (appelé aussi polype cloacogénique inflammatoire), pose le problème de diagnostic différentiel avec polype villeux ou hyperplasique (pas de fibres musculaires entre les cryptes)


A noter de façon non anecdotique la présence en service d'urgences de corps étrangers intrarectaux


Au début érosion / ulcération non spécifique avec épaississement du collagène mimant un colite collagène.


Variantes histologiques : polypes inflammatoires avec cryptes tortueuses hyperplasiques d’aspect festonné, hypertrophie fibromusculaire


- Polype inflammatoire cloacogène AJSP 1981 ;5:761  : Sujets d’âge moyen avec saignements rectaux. Associé à un syndrome de l’ulcère solitaire rectal ; peut être lié à un prolapsus avec ischémie, possibilité de pathologie HPV associée


Lésion isolée ou multiple de 0,5 à 5 cm (moyenne 1 cm), d'architecture tubulovilleuse avec des proportions variées de revêtement squameux et cylindrique monostratifié ou cloacogène, érosions muqueuses fréquentes avec tissu de granulation sous-jacent. Possibilité d’hyperplasie musculaire, sous forme de fibres associées à du stroma fibreux montant dans le chorion. Les cryptes hyperplasiques peuvent s'étendre à la sous muqueuse ou former des pseudokystes (10).


Images histologiques :  #1 ; #2 ; #3, image #1, #2, #3


 


(6) Bogomoletz WV, Fenzy A. Histopathologie du syndrome de l'ulcère solitaire du rectum. Arch Anat Cytol Path 28[3], 329-334. 1980.

(7) Du Boulay CEH, James PD. Diverticular disease, solitary ulcer syndrome, anorectal prolapse and incontinence. In : Whitehead R, editor. Gastrointestinal and oesophageal pathology. Edinburgh : Churchill livingstone, 1989 : 355-360.


(8) Li SC, Hamilton SR. Malignant tumors in the rectum simulating solitary rectal ulcer syndrome in endoscopic biopsy specimens. Am J Surg Pathol 1998 ; 22(1):106-112.


(9). Noffsinger A, Maru N, Gilinsky N. Gastrointestinal diseases. Washington : American registry of pathology, ARmed Forces institute of pathology, 2007.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.