» THYROIDE Surdiagnostic des carcinomes bien différenciés

Surdiagnostic des carcinomes bien différenciés


Surdiagnostic des carcinomes bien différenciés

Vu l’excellent pronostic des carcinomes papillaires et vésiculaires bien différenciés avec une OS à 5 ans de 99%, or à de telles survies pour montrer une différence il faut des populations considérables, ainsi on a estimé que pour montrer une différence entre un adénome et un papillaire d’architecture vésiculaire encapsulé il faudrait des milliers de patients ce qui est irréaliste. Des études du SEER montrent une disparité croissante entre l’incidence et la mortalité des cancers, ce qui signifie des faux positifs. Dans une &étude du SEER Am J Clin Pathol. 2014 Jan ;141(1):128-32., 56% de la mortalité du cancer thyroïdien survient les 2 premières années et 80% à 10 ans (moyenne à 4 mois, représentant les formes agressives dont surtout les anaplasiques), 4 % de mortalité après 2 ans et une survie qui devient celle de la population générale après 10 ans. De 1977 à 1999, l’incidence des cas mortels reste constante à 4.7 10-6, alors que l’incidence des carcinomes thyroïdiens a cru de 40%. En l’absence de modifications significatives des critères diagnostiques et malgré le fait que la reproductibilité de certaines entités est faible, l’augmentation d’incidence est liée au dépistage individuel (le recours extensif à l’imagerie accroit les incidentalomes avec les mêmes biais que ceux observés dans le carcinome de la prostate et à un moindre degré du sein). Or ces incidentalomes ont un pronostic excellent, d’où les incertitudes concernant leur nature maligne ou non (carcinome vésiculaire à invasion minime, papillaire encapsulé d’architecture vésiculaire)
Les preuves croissantes que les carcinomes de bon pronostic ne bénéficient pas de l’irathérapie et que les petits carcinomes peuvent être simplement suivis font que l’on viole souvent l’argument hippocratique primum non nocere. La charge financière du cancer thyroïdien est significative, ainsi aux USA plus de banqueroutes si cancer thyroïdien, celle émotionnelle semble disproportionnée par rapport au très bon pronostic Thyroid. July 2016, 26(7) : 869-871.
Une revue de 49 études comprenant 53606 carcinomes papillaires de la thyroïde, montre que l’accent mis sur la définition cytologique du carcinome papillaire aboutit à une mauvaise reproductibilité inter pathologistes, les données de survie et d’incidence suggèrent une surdétection et surdiagnostic Am J Clin Pathol. 2017 Aug 1 ;148(2):100-107



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.