» MUSCLE Immunohistochimie dans les tumeurs musculaires :

Immunohistochimie dans les tumeurs musculaires :


Immunohistochimie dans les tumeurs musculaires :

Desmine  : marqueur mésenchymateux d’origine myogénique, différencie les tumeurs musculaires lisses (desmine +) des GIST (c-kit+,desmine – sauf exception), se voit dans les cellules mésothéliales réactionnelles (84 % vs 8% si mésothéliome ou 2% si carcinome métastatique ( Am J Surg Pathol 2001 ;25:1405).

Positivité normale dans : réaction déciduale cervicale, endomètre (focal), stroma de la trompe e Fallope, cellules stellaires hépatiques, cellules mésothéliales réactionnelles, myoblastes, myofibroblastes (variable), myomètre, muscle lisse.

Positivité dans : Adénosarcome (cervical, prostate, estomac), angiomyxome agressif, sarcome alvéolaire des tissus mous, sarcome anaplasique rénal, angioléiomyome (Hum Pathol 2007 ;38:645), histiocytome fibreux angiomatoïde (Mod Pathol 2011 ;24:1560), angiomyofibroblastome, angiomyolipome, fibroxanthome atypique cutané (30%), adénomyome atypique polypoïde utérin (variable), tumeurs stromales bénignes mammaires, Chondrosarcome dédifférencié, DSRCT, sarcome du stroma endométrial (50%), sarcome épithélioïde (variable si type proximal). Polype fibro-épithélial, hamartome fibreux de l’enfant (zones fusiformes), histiocytome fibreux cutané (variable), tumeur à cellules géantes des tendons localisée, tumeur de la granulosa (variable), 20% des HPC du SNC, pseudotumeur inflammatoire (variable, Hum Pathol 2008 ;39:846 ;celles épithélioïdes sont souvent positives, Am J Surg Pathol 2011 ;35:135), fasciite ischémique. Léiomyome (Am J Surg Pathol 2001 ;25:455) et LMS (zones différenciées Hum Pathol 2010 ;41:663). Sarcome myofibroblastique de bas grade (variable), lymphangioléiomyomatoses, lymphangiomyome. HMF, Tumeur mixte mésodermique maligne (composante sacomateuse), hamartome mésenchymateux, rein tumeur mixte épithéliale stromale, pseudotumeur mycobactérienne des ganglions. Myofibroblastome (variable, Hum Pathol 2012 ;43:243), myofibrosarcome, tumeur myoïde stromale gonadique (Hum Pathol 2012 ;43:144), Neuroblastome, hamartome neuromusculaire des tissus mous, Tumeur fibromyxoïde ossifiante des tissus mous (38%, Am J Surg Pathol 2011 ;35:1615), ostéosarcome (variable)

Pseudotumeur fibreuse paratesticulaire (31%, Am J Surg Pathol 2010 ;34:569), PECome (forme sclérosante avec marquage diffus, les autres formes sont surtout négatives
Phyllode (stroma), PNET (variable), hyperplasie stromale prostatique avec atypies (marquage modéré, Arch Pathol Lab Med 2008 ;132:1729), sarcome stromal prostatique (variable), Hyperplasie pseudo-angiomateuse du stroma (PASH) (variable), polype stromal (pseudosarcome botryoide), rhabdomyome, RMS (dans zones différenciées), tumeur stromale sclerosante), carcinome à cellules fusiformes (variable), myofibroblastome cervicovaginal, UTROSC = Uterine tumors resembling ovarian sex cord tumor (Am J Surg Pathol 2010 ;34:1749)

Images  : léiomyosarcome cardiaque, RMS cardiaque, forme embryonnaire, rein tumeur mixte épithéliale stromale, RMS cellules fusiformes,

 

h-Caldesmone  : distingue le muscle lisse (positif) des myofibroblastes (négatifs ou très peu + Am J Clin Pathol 2000 ;114:746, Am J Dermatopathol 2006 ;28:105), les tumeurs léiomyomateuses bénignes ou malignes utérines (+) des tumeurs du sarcome endométrial (-) Am J Surg Pathol 2001 ;25:455), ou focalement + (Am J Surg Pathol 2002 ;26:1142), différencie le mésothéliome épithélioïde (positif) des carcinomes séreux ovariens (négatifs Am J Surg Pathol 2007 ;31:1139) ou des adénocarcinomes pulmonaires (négatifs, Am J Surg Pathol 2006 ;30:463), mais données contradictoires dans la littérature car négatif dans 96% des mésothéliomes pleuraux Am J Surg Pathol 2010 ;34:627

Positivité de : Angioléiomyome (Hum Pathol 2007 ;38:645), GIST (61%, Pathol Oncol Res 2005 ;11:11), tumeur glomique (Hum Pathol 1999 ;30:392), pseudotumeur inflammatoire (focal, Am J Surg Pathol 2006 ;30:1502), Léiomyome / léiomyomatose (Eur J Gynaecol Oncol 2004 ;25:481), LMS (Am J Surg Pathol 2004 ;28:178, Am J Surg Pathol 2001 ;25:455), Myopéricytome (Am J SurgPathol 2006 ;30:104), PECome (Int J Gynecol Pathol 2005 ;24:341), y compris sclérosant (92%, Am J Surg Pathol 2008 ;32:493) , mais pas cutanés (Am J Surg Pathol 2008 ;32:608)

Négativité de : angiofibrome cellulaire (Mod Pathol 2011 ;24:82), dermatomyofibrome (J Cutan Pathol 2011 ;38:967), tumeur du stroma endométrial, fibromatose, sarcome myofibroblastique inflammatoire épithélioïde (Am J Surg Pathol 2011 ;35:135), myofibroblastome (Pathology 2005 ;37:144), lésions myofibroblastiques (Int J Surg Pathol 2005 ;13:57), fasciite nodulaire, Rhabdomyosarcome (Am J Surg Pathol 2005 ;29:1106), synovial sarcoma (Am J Surg Pathol 2002 ;26:1434)

La myoglobine et myosine ne sont plus utilisées

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.