» Laboratoire de pathologie Immunohistochimie des kératines

Immunohistochimie des kératines


Les cytokératines sont 20 protéines filamentaires retrouvés dans les épithéliums. Dans l’épiderme, la couche basale est CK 5/14 +, la couche suprabasale est CK /10 +, voire si prolifération CK 6, 11, 16 +. Les follicules ont 1 marquage similaire, les annexes expriment CK 8/18, les cellules myo-épithéliales CK 5/14, souvent S100 et actine lisse.
AE1/3 : cocktail de 2 Ac monoclonaux AE1/AE3. AE1 = CK 10, 14, 15, 16, 19. AE3 = CK 1, 2, 3, 4, 5, 6, 8 (mais CK 5 et 14 faiblement marqués). AE1AE3 : Confirme ou exclut une tumeur épithéliale dont les métastases / micrométastases ganglionnaires (Gynecol Oncol 2007 ;105:683, J Clin Pathol 2006 ;59:518, à ne pas confondre avec des inclusions (Ann Surg Oncol 2002 ;9:999) ou des particules hyalinisées de kératine (J Surg Res 2002 ;107:75) ou des cellules réticulaires ganglionnaires (Appl Immunohistochem Mol Morphol 2001 ;9:297)),médullaires (Int J Cancer 2007 ;120:1603). La présence de micrométastases N+ semble non pronostique dans le carcinome mammaire (Appl Immunohistochem Mol Morphol 2006 ;14:426, Ann Surg Oncol 2005 ;12:254), colorectal (Clin Transl Oncol 2006 ;8:676, Int J Colorectal Dis 2007 ;22:911), serait de mauvais pronostic dans : col utérin (Int J Gynecol Cance 2006 ;16:1188), carcinoïde bronchique (Ann Thorac Surg 2005 ;80:428), carcinome du cardia (Eur J Surg Oncol 2005 ;31:270) ou estomac (Cancer 2002 ;94:2867), poumon non à petites cellules (Ann Surg 2002 ;235:133, Eur J Cardiothorac Surg 2007 ;31:1120). La présence de micrométastases médullaires serait de mauvais pronostic dans le sein (Clin Cancer Res 2004 ;10:5342), mais pas le poumon non à petites cellules (Cancer 2004 ;100:794).

Positivité de : plupart des carcinomes, tumeur adénomatoïde (Histopathology 2000 ;36:109, Am J Surg Pathol 2003 ;27:969), tumeur adénomatoïde odontogénique (Oral Oncol 2005 ;41:835), angiomyxome agressif (27%, Virchows Arch 2005 ;446:157), angiosarcome du TD (Am J Surg Pathol 2004 ;28:298) et épithélioïde (Ann Diagn Pathol 2005 ;9:33), chondroblastome et chondrosarcome à cellules claires (60%, Hum Pathol 2013 ;44:237), chordome (Clin Neuropathol 2004 ;23:277), tumeurs des plexus choroïdes (Arq Neuropsiquiatr 2004 ;62:600), DSRCT (Cytojournal 2005 ;2:6), épendymome (Appl Immunohistochem Mol Morphol 2000 ;8:25), sarcome épithélioïde (J Cutan Pathol 2004 ;31:67, Am J Surg Pathol 2011 ;35:891), tumeurs annexielles wolfiennes (Hum Pathol 1999 ;30:856), glioblastome multiforme et gliomes (Am J Surg Pathol 1989 ;13:141), hémangioendothéliome-épithélioïde (focal, Int J Surg Pathol 2000 ;8:75) et pseudomyogénique (100%, Am J Surg Pathol 2011 ;35:190), hépatoblastome (Pediatr Dev Pathol 2006 ;9:196), méningiome malin (75%, Mod Pathol 2004 ;17:1129), tumeurs myoépithéliales (Am J Surg Pathol 2003 ;27:1183), paragangliome de la queue de cheval (Hum Pathol 2005 ;36:444), carcinome pituitaire (Acta Cytol 2006 ;50:225), fasciite proliférative (46% +, Am J Surg Pathol 2012 ;36:1404), schwannome (69% si rétropéritonéal, Mod Pathol 2006 ;19:115), tumeur à cellules de Sertoli (Hum Pathol 1992 ;23:787), synovialosarcome ( Am J Surg Pathol 2002 ;26:1434), thymome (Virchows Arch A Pathol Anat Histopathol 1992 ;420:185), tumeurs trophoblastiques (Am J Surg Pathol 2004 ;28:405), tumeur du Yolk sac (Diagn Cytopathol 2006 ;34:421, Am J Surg Pathol 2012 ;36:360).

Négativité de : carcinome corticosurrénalien (souvent), fibromyxome digital (Am J Surg Pathol 2012 ;36:789), dysgerminome (8% +, Hum Pathol 2006 ;37:1015), sarcome du stroma endométrial (24% +, Mod Pathol 2005 ;18:40), carcinome hépatocellulaire (15% +, Mod Pathol 1989 ;2:8), lymphangiome (Hum Pathol 2011 ;42:1013), HMF (15% +, Am J Surg Pathol 2012 ;36:1404), fasciite nodulaire (9% +, Am J Surg Pathol 2012 ;36:1404), tumeurs des cordons sexuels (27% +, Zhonghua Bing Li Xue Za Zhi 2004 ;33:217 ; sauf tumeurs de Sertoli), paragangliome pulmonaire (Ann Diagn Pathol 2004 ;8:237), fibrosarcome épithélioïde sclérosant (Zhonghua Bing Li Xue Za Zhi 2004 ;33:337), séminome (Am J Surg Pathol 2005 ;29:500, mais 20% des formes rétropéritonéales sont +, Am J Surg Pathol 2006 ;30:766), TFS (11% +, Am J Surg Pathol 2012 ;36:1404)

CAM5.2 : = CK8 / 18 (épithélium ductulaire, souvent – dans épiderme et carcinome malpighien.

CK34βE12 : = CK 903 (CK 1, 5, 10, 14/15), marque bien les couches basales.

CK5/6 : Similaire au CK34βE12

CD68 : + dans lysosomes. non spécifique d’histiocytes ; les carcinomes sarcomatoïdes, LMS, mélanomes peuvent être +.

En cas d’adénocarcinome métastatique : origine : colorectale si : TTF-1-/CDX2+/CK7-/CK20+ ou TTF-1-/CDX2+/CK7-/CK20-/(ACE+ or MUC2+) ; ovarien si CK7+/MUC5AC+/TTF-1-/CDX2-/ACE-/GCDFP-15- (1)

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.