» THYROIDE Malacoplasie

Malacoplasie


Ont été décrits <10 cas de Malacoplasie (65), liée à une phagocytose inadéquate / dégradation de bactéries gram – par les macrophages.

Clinique  : dysphagie, fièvre, élargissement asymétrique de la glande

Histologie  : cellules de Hansemann et corps de Michaelis-Gutmann (Images : #2, #3, #4, #5 (von Kossa calcium stain)),

Macroscopie  : nodule non encapsulé de plusieurs cm de diamètre, jaune-blanc, mou. Histologie  : plages d’histiocytes à cytoplasme éosinophile granulaire avec des inclusions basophiles ou PAS+ diastase résistant avec du calcium, fer et débris bactériens (cellules de Hanseman), les corps de Michaelis-Gutmann (calcosphérites) sont des concrétions rondes, laminées, minéralisées de 1-10 microns, intra- ou extracellulaire ; parfois en cible avec centre dense cristallin, fond +/- fibreux et inflammatoire (PNN, plasmocytes, lymphocytes, tissu de granulation).

Cytologie  : Nombreux histiocytes à cytoplasme abondant éosinophile granulaire contenant des inclusions basophiles (4-10 microns) de type corps de Michaelis-Gutmann bodies (Acta Cytol 1996 ;40:970)

Positivité de : Inclusions : calcium (von Kossa), fer (bleu de prusse), PAS+ diastase résistant

CD68 pour les macrophages avec inclusions

Traitement  : Antibiotiques (quinolones, rifampicine, trimethoprime-sulfaméthoxazole), chirurgie.

 (65) Katoh R, Ishizaki T, Tomichi N, Yagawa K, Kurihara H. Malacoplakia of the thyroid gland. Am J Clin Pathol 1989 ; 92(6):813-820.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.