» THYROIDE Pseudotumeur inflammatoire

Pseudotumeur inflammatoire


Pseudotumeur inflammatoire, Infiltration polyclonale de plasmocytes, très rare, de comportement bénin, lié à une réaction excessive immunologique d’origine infectieuse ou non (Pathol Res Pract 2007 ;203:813) avec différenciation plasmocytaire (Hum Pathol 1985 ;16:848), réaction auto-immune et prédisposition aux maladies auto-immunes (J Clin Endocrinol Metab 2004 ;89:1534), non lié aux IgG4 (Int J Surg Pathol 2012 ;20:500)
Clinique : masse cervicale avec signes de compression, souvent indolent ou avec hypothyroïdie ou Hashimoto.
Macroscopie
Histologie  : plages de plasmocytes dans un stroma fibreux avec tissu thyroïdien résiduel, nombre variable de lymphocytes et histiocytes, rares PNN ou PNE, présence de corps de Russell ou de Mott (plasmocytes avec inclusions sphériques entassées Endocr Pract 2008 ;14:611), métaplasie à cellules de Hurthle de l’épithélium vésiculaire, rare sous-type sclérosant avec cellules fusiformes monomorphes / myofibroblastes en fasceaux.
Images histologiques  : #0, CD79, kappa, lambda, #3 , Images : (voir colon)
Immunohistochimie  : polyclonalité kappa lambda des plasmocytes (APMIS 2008 ;116:167), de vimentine et actine lisse dans les cellules fusiformes qui sont négatives pour ALK1
Diagnostic différentiel :lymphome, myélome, plasmocytome, thyroïdite de Riedel



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.