» COLON Actinomycose

Actinomycose


L’ actinomycose (1) : peut être responsable d’infections sévères, surtout de la valve iléocaecale et du rectum, avec dans les formes sévères une paroi épaissie avec de multiples foyers suppuratifs, des tractus et du tissu cicatriciel. Rare, la forme abdominale représente 15-20% des actinomycoses humaines, prédominance masuline

Biologie  : Actinomyces israelii est le principal agent, présence d’au moins 5 autres espèces chez l’homme.

Clinique  : souvent indolent, maladie chez l’immunodéprimé, signes non spécifiques

Patients usually present w avec douleurs abdominales, fièvre, parfois sensation de masse avec à l’imagerie une masse / kyste / abcès. Peut coexister avec d’autres lésions inflammatoires coliques avec fistules / sinus. cas clinique

Macroscopie #0, #1

Histologie  : abcès entouré d’un tissu de granulation +/- fibreux, nombreux grands macrophages, autour des abcès avec les masses bactériennes filamenteuses avec du matériel éosinophile en périphérie (phénomène de Splendore-Hoepli). : Images histologiques  : #0, #1 ; #2, #3, #4, gram, Granules de sulfure)

 

 

Reference List

 

 (1) Noffsinger A, Maru N, Gilinsky N. Gastrointestinal diseases. First series ed. Washington : American registry of pathology, ARmed Forces institute of pathology, 2007.

 

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.