» Médecine légale décès per et post-opératoire

décès per et post-opératoire


Décès per et post opératoire :
En peropératoire le décès peut se voir dans le cadre d’une urgence traumatique (traumatisme balistique) ou non (rupture d’anévrysme par ex) ou lors d’une chirurgie réglée, on distingue le décès prévisible du fait de la gravité de la lésion (urgence vitale ou chirurgie à grand risque comme la duodénopancréatectomie), du décès non attendu. Toute procédure chirurgicale fait courir un risque souvent minime (selon l’organe opéré et les instruments utilisés), ainsi que l’anesthésie d’où les primes d’assurance élevées pour ces professions médicales. Les facteurs de risque de décès peropératoire sont : âge avancé, état de santé, comorbidités, tabac, alcool, drogues illicites.
Causes de décès : liées à la maladie tels : SDRA durant chirurgie de bypass gastrique, embolie gazeuse, AVC pendant placement d’un filtre veine cave inférieure.
Erreur humaine confirmée tel par exemple : perforation cardiaque suite à utilisation de mauvais instrument, dose erronée d’anesthésique
La cause de décès peut rester indéterminée, en l’absence de toute erreur
Décès post-opératoire : dans les 30 J, des complications hémorragiques, infectieuses, pneumonies, infarctus du myocarde / arythmie, parfois d’origine accidentelle

http://www.pathologyoutlines.com/topic/forensicsintrapostopdeaths.html



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.