» FOIE Amylose hépatique

Amylose hépatique


Amylose hépatique (68) , elle peut être latente ou entraïner une hépatomégalie régulière, lisse, indolore, homogène le plus souvent en échographie, associée inconstamment à une cholestase biologique et une hypocoagulabilité.
On évoque l’amylose hépatique en présence d’hépatomégalie et de circonstances étiologiques telles que : myélome, lymphomes, maladie de Waldenström, infections bactériennes chroniques (dont la tuberculose), collagénoses, maladies inflammatoires chroniques intestinales, maladie périodique, SIDA. L’affirmation nécessite une biopsie rectale ou gingivale ou est faite sur la biopsie hépatique si le diagnostic n’a pas été évoqué. Les dépôts suivent les espaces de Disse, dans la forme atypique, l’hépatomégalie est nulle ou modérée les dépôts sont surtout intravasculaires (voir amylose et dyscrasie plasmocytaire)
Macroscopie, Histologie #0, #1, rouge Congo, #2,  : (voir amylose ),

(3) Rosai J. Liver. In : Rosai J, ed. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 857-942.

(67) Yamamoto T, Maeda N, Kawasaki H. Hepatic failure in a case of multiple myeloma-associated amyloidosis (kappa-AL). J Gastroenterol 1995 ; 30(3):393-7.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.