» OEIL Phtisie oculaire

Phtisie oculaire


Phtisie oculaire (1) : elle représente le stade final de la dégénérescence oculaire, la réduction de sécrétion de l’humeur aqueuse est si importante que la pression intraoculaire chute et que le globe rétrécit. Il existe de très nombreuses étiologies pouvant aboutir à une phtisie, le plus souvent elle est d’origine traumatique, accidentelle ou chirurgicale. La plupart de ces yeux sont énucléés pour des causes cosmétiques ou du fait d’irritation périodique lors de phénomènes hémorragiques ou de poussées d’uvéite, voire pour des raisons prophylactiques (crainte d’une uvéite sympathique ou d’un mélanome malin). L’aspect est très variable, l’œil peut être mou, spongieux, ou dur comme une pierre du fait de calcifications, ossifications. On observe à des degrés variables des cicatrices cornées, des exsudats des chambres antérieures et postérieures, une cataracte, destruction de la vitrée, une rétine totalement décollée, des zones extensives de métaplasie osseuse dans la partie interne de la choroïde, une uvéite oedémateuse, une sclère rétrécie. Dans le phtisies secondaires à une inflammation, on peut observer une telle quantité de nécrose et de cicatrisation que l’essentiel des repères architecturaux de l’œil est détruit.

(1) Rosai J. Ackerman’s surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.