» FOIE Dysplasie hépatocellulaire

Dysplasie hépatocellulaire


Dysplasie hépatocellulaire (1 ;2) (présente dans 1% des foies normaux, 7% des cirrhoses et 64% des HCC), elle est associée significativement à une hépatite B ou C.
- dysplasie à grandes cellules Ann Pathol.2001 Apr ;21(2):137-44, rapport nucléocytoplasmique normal avec polymorphisme nucléaire et multinucléation, hyperchromasie et gros nucléoles = cellules sénescentes ayant épuisé leur capital de prolifération. Il existe des arguments statistiques de fréquence qui corrèlent cette dysplasie avec la survenue secondaire d’un hépatocarcinome (dysplasie à grandes cellules dans 40%) et avec une cirrhose (dysplasie à grandes cellules dans 15 à 20%). Cette dysplasie à grandes cellules correspond à une forme de régénération qui semble associée à une hépatite B, une autre hépatite virale ou un déficit en alpha-1-antitrypsine ou à une cholestase prolongée (3).
- dysplasie à petites cellules  qui se caractérise par un cytoplasme moins abondant, des noyaux modérément augmentés de taille, hyperchromatiques, avec augmentation nette du rapport nucléocytoplasmique et qui représente un facteur de risque plus important que la dysplasie à grandes cellules. Les travées ont moins de 3 couches avec de rares pseudoglandes une diminution du glycogène et du fer.
On parle de foyer dysplasique quand amas d’hépatocytes dysplasiques de moins de 1 mm.
- foyers dépourvus de fer, dans une hémochromatose avec des nodules pauvres en fer, isolés ou multiples, avec risque accru de HCC (70)
Dans les nodules dysplasiques (> 1mm à qq cms en moyenne < 15 mm), ils sont visibles macroscopiquement car taille, couleur, texture différente, ils ont hypercellulaires surtout si haut grade. Ils présentent des aspects clonaus tels ; accumulation de fer ou de cuivre ou stéatose, persistance d’espaces porte qui sont en nombre réduit par rapport au parenchyme normal. Ils correspondent aux anciens nodules macrorégénératifs. Ces nodules peu nombreux (en règle < 10) sont décrits lors d’hépatites (B, C, auto-immune), cholangites (cirrhose biliaire primitive, cholangite sclérosante primitive), troubles métaboliques (déficit en alpha-1-antitrypsine, hémochromatose), hépatopathies alcooliques.

LGDN HGDN eHCC
hémosidérose diffuse X rare rare
Stéatose diffuse ou zonale X
Angiogenèse X XX XXX
cirrhose X X X
À grandes cellules X X X
A petites cellules X X
Croissance pseudo-acinaire X XX
Zone sans fer dans un nodule sidérotique X X
Amas de corps de Mallory (+/- stéatose, PNN) X X
invasion stromale X
LGDN : nodule dysplasique de bas grade
HGDN : nodule dysplasique de haut grade
eHCC : carcinome hépatocellulaire débutant
Images de dysplasie de bas grade

 
Reference List

 (1) Le Bail B, Bernard PH, Carles J, Balabaud C, Bioulac-Sage P. Prevalence of liver cell dysplasia and association with HCC in a series of 100 cirrhotic liver explants. J Hepatol 1997 ; 27(5):835-842.

 (2) Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO classification of tumours of the digestive system. 4th edition ed. Lyon : International agency for research on cancer, 2010.

 (3) Natarajan S, Theise ND, Thung SN, Antonio L, Paronetto F, Hytiroglou P. Large-cell change of hepatocytes in cirrhosis may represent a reaction to prolonged cholestasis. Am J Surg Pathol 1997 ; 21(3):312-318.

 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.