» VESICULE BILIAIRE RECESSUS DE ROKITANSKI ASCHOFF

RECESSUS DE ROKITANSKI ASCHOFF



 

Récessus de Rokitansky-Aschoff : ce sont des cryptes ou invaginations épithéliales qui peuvent pénétrer profondément la couche musculaire et atteindre le tissu conjonctif périmusculaire ; quand ils sont présents dans le collet ils s’accompagnent d’une prolifération et d’une arborisation nette ils peuvent faire évoquer un éventuel adénocarcinome infiltrant. D’autant plus si présence de mucine extracellulaire, suite à une rupture, imitant un carcinome mucineux de la vésicule biliaire (10). On peut y retrouver des fragments d’épithélium biliaire, de petites glandes et structures papillaires sans atypies ni mitoses. Le revêtement de la vésicule biliaire peut être en hyperplasie papillaire +/- métaplasie intestinale focale, ACE -, KI67 bas.
Le diagnostic différentiel se fait grâce à l’absence de pléomorphisme et/ou d’activité mitotique significative, la persistance d’une orientation lobulaire, l’absence d’invasion et une continuité avec le revêtement de surface sont décrits.
 
(2) Rosai J. Gallbladder and extrahepatic bile ducts. In : Rosai J, ed. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 943-68.
 
(10)  Albores-Saavedra J, Galliani C, Chable-Montero F, Batich K, Henson DE. Mucin-containing Rokitansky-Aschoff sinuses with extracellular mucin deposits simulating mucinous carcinoma of the gallbladder. Am J Surg Pathol 2009 ; 33(11):1633-1638.
 





 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.