» VESICULE BILIAIRE Papillomatose (Adénomatose)

Papillomatose (Adénomatose)


Papillomatose Arch Pathol Lab Med. 2010 Nov ;134(11):1621-7 :  Adénome papillaire multi-récidivant occupant des territoires plus ou moins étendus des canaux biliaires extra-hépatiques voire la vésicule biliaire. Sex ratio équilibré, entre 50 et 60 ans, récidives fréquentes du fait de la dysplasie associée. Architecture papillaire, glandulaire, association possible à une dysplasie et donc risque de dégénérescence maligne. Images : adénome fovéolaire tubulopapillaire
Dans la nouvelle classification de l’OMS, ces 2 derniers types de tumeurs bénignes (adénome et papillomatose) sont classées comme des néoplasmes papillaires intrakystiques à l’instar de la classification des tumeurs hépatiques et du pancréas (15), tout en séparant celles de phénotype biliaire alors que celles de phénotype intestinal sont considérées comme des adénomes papillaires (d’application à priori hasardeuse). Tous ces néoplasmes pouvant présenter de la dysplasie associée de grade variable voire du carcinome infiltrant associé
(2) Rosai J. Gallbladder and extrahepatic bile ducts. In : Rosai J, ed. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 943-68.
(3) Albores-Saavedra J, Henson DE.Hartmann WH, Sobin LH, eds. Tumors of the gallbladder and extrahepatic bile ducts. second series ed. Washington : Armed forces istitute of pathology ; 1986.

(15) Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO classification of tumours of the digestive system. 4th edition ed. Lyon : International agency for research on cancer, 2010.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.