» VESICULE BILIAIRE Carcinome malpighien (épidermoïde)

Carcinome malpighien (épidermoïde)


Carcinome squameux (3 ;14) : c’est une forme rare, ne représentant que 1 à 1.75% des cas Mod Pathol. 2011 Aug ;24(8):1069-78, survenant probablement à partir de territoires de métaplasie squameuse.
Macroscopie : dans 58% épaississement / induration de la paroi avec 6% polypoïde.
Histologie : présence de cellules géantes dans 29% et de stroma à éosinophiles dans 51% versus 10% et 6% si adénocarcinome. Dans la moitié des cas, on retrouve à côté de la composante infiltrante, de la métaplasie squameuse, de la dysplasie et du carcinome in situ. L’ACE est positif. La rare forme à cellules fusiformes ne peut être distinguée d’un carcinosarcome que par l’emploi des cytokératines en immunohistochimie. Pronostic</b : plus mauvais que celui de l’adénocarcinome avec 25 décès / 31 patients (médiane de 5 mois), les 6 survivants ont un suivi moyen de 64 mois.

(3) Albores-Saavedra J, Henson DE.Hartmann WH, Sobin LH, eds. Tumors of the gallbladder and extrahepatic bile ducts. second series ed. Washington : Armed forces istitute of pathology ; 1986.

(14) Aaltonen LA, Jass JR, Howe JR. Carcinoma of the gallbladder and extrahepatic bile ducts. In : Hamilton SR, Aaltonen LA, eds. Tumours of the digestive system. Pathology and genetics. Lyon : IARCC Press ; 2000. p. 206-214.

http://www.pathologyoutlines.com/topic/gallbladdercarcinoma.html



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.