» VESICULE BILIAIRE Lymphome malin

Lymphome malin




Lymphome malin (11
 ;15) : en primitif (14/19 cas) Am J Surg Pathol. 2010 Sep ;34(9):1277-86 , il s’agit d’une forme très rare, qui ne se différencie histologiquement en aucune manière des lymphomes malins dans les autres localisations tumorales, le plus souvent de haut grade B, parfois MALT (2 ;11 ;40) , sinon lymphoblastique B, folliculaire, lymphome d'épanchement extracavitaire ,lymphome plasmoblastique. Dans la littérature la comparaison de 36 primitifs vésiculaires et 16 des voies biliaires ces derniers se voient chez des sujets + jeunes (47 vs. 63 ans), avec ictère obstructif, moins de lithiases (17% vs. 50%) ou N+ (6% vs. 31%).
Imagerie : épaississement pariétal pseudo-cholécystite ou tumeur vésiculaire arrondie.


Cette atteinte est le plus souvent asymptomatique. La TDM apporte peu d’information supplémentaire, en dehors d’un rehaussement vasculaire par rapport à l’échographie. Sa sensibilité est faible à 57 %, avec une spécificité de 88 %.


IRM : peu spécifique, le lymphome est hypo-intense en T1 et hyperintense en T2.


 


(2) Rosai J. Gallbladder and extrahepatic bile ducts. In : Rosai J, ed. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996. p. 943-68.

(11) Aaltonen LA, Jass JR, Howe JR. Carcinoma of the gallbladder and extrahepatic bile ducts. In : Hamilton SR, Aaltonen LA, eds. Tumours of the digestive system. Pathology and genetics. Lyon : IARCC Press ; 2000. p. 206-214.


 


 (15) Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO classification of tumours of the digestive system. 4th edition ed. Lyon : International agency for research on cancer, 2010.



(40) Bisig B, Copie-Bergman C, Baia M, Gaulard P, Delbecque K, Fassotte MF et al. Primary mucosa-associated lymphoid tissue lymphoma of the gallbladder : report of a case harboring API2/MALT1 gene fusion.
Hum Pathol 2009 ; 40(10):1504-1509.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.