» VOIES BILIAIRES Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales







Autres tumeurs bénignes
 : elles sont très rares et ont été décrites de façon épisodique, des exemples de paragangliome, fibrome, lipome, léiomyome et neurinome, rares cas de tumeurs à cellules géantes multinucléées ressemblant à une tumeurs à ostéoclastes (mélange de cellules mononucléées (CD163 +, EMA +, CK -) et de cellules géantes multinucléées ostéoclastiques (CD68 +) (40). Ces tumeurs se différencient des carcinomes anaplasiques à cellules fusiformes et des carcinomes à ostéoclastes qui présentent moins de cellules géantes multinucléées et une composante mononucléée plus atypique et mitotique qui est AE1AE3 +, CD 68-, CD163

Lésions pseudotumorales
 : ont été décrits des hétérotopies de muqueuse gastrique ou pancréatique, des névromes d'amputation qui peuvent surgir des années après une cholécystectomie et localisés sur le moignon du cystique pouvant occuper la lumière des voies biliaires et être responsables de douleurs, ainsi que des ganglioneuromes sous muqueux dans le cadre d'une MEN IIb (Weiss).






WEISS SW, GOLDBLUM JR. Soft tissue tumors. The CV Mosby company, St Louis, Fourth edition, 2001

(3) Albores-Saavedra J, Henson DE. Tumors of the gallbladder and extrahepatic bile ducts. second series ed. Washington : Armed forces istitute of pathology, 1986.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.