» PANCREAS EXOCRINE Métastase

Métastase


Métastases (1-3) : Peu d'extensions directes à partir de cancers avoisinants (estomac et du côlon transverse et les métastases ganglionnaires péri-pancréatiques), les métastases sont plus fréquentes (2 à 10 %) ou lors de maladies systémiques (Leucémies, Lymphomes), les primitifs les plus fréquents sont l'estomac, l'intestin et les voies biliaires pour l'extension directe, sinon les poumons, sein, peau (mélanome), colon et rein (souvent masse isolée, parfois des années après le primitif) en ce qui concerne les métastases (4). Par ailleurs, de très nombreuses tumeurs peuvent donner des métastases au niveau du pancréas, comme les tumeurs du côlon, de l'ovaire, de la thyroïde, les chondrosarcomes, les ostéosarcomes, les tumeurs d'Ewing, les tumeurs neuro-endocrines des voies biliaires.
Dans les séries autopsiques, la fréquence varie de 3% à 9% pour Cubilla (4). Dans ces séries, les métastases pancréatiques surviennent en phase d'extension multiviscérale et ne sont accompagnées d'aucun syndrome clinique particulier.
Dans les séries chirurgicales, la fréquence varie entre 2 et 3% (5).
Dans une série de biopsies pancréatiques pour tumeurs, Carson et al (6) mettent en évidence 11% de métastases.
Enfin, sur une série de 7000 écho-endoscopies pancréatiques successives Palazzo et al (7) trouvent 0,1% de métastases.
Les MP peuvent survenir très tard dans l’histoire naturelle de la maladie, en particulier dans les cancers du rein, dont le pancréas est le seul site métastatique dans près de 80 % des cas. Certains patients peuvent être candidats à une résection, en particulier ceux porteurs de MP de cancers du rein
Circonstances de survenue
Les métastases pancréatiques peuvent être synchrones , prévalantes exceptionnellement (avec un cas d'origine prostatique dans la littérature) ou métachrones avec des délais allant de quelques mois à plusieurs années. En règle générale, quelques mois pour les tumeurs d'origine pulmonaire à plusieurs années pour les tumeurs du rein
Manifestations cliniques
Les tumeurs peuvent être asymptomatiques ou se présenter comme toutes les tumeurs du pancréas, par des douleurs, une cholestase, des hémorragies, une pancréatite aiguë, une obstruction duodénale. Les tumeurs peuvent être uniques ou multiples.
Diagnostic
Les examens complémentaires comme le cathétérisme rétrograde des voies excréto-pancréatiques, le scanner abdominal (1 (ou des) lésion(s) iso- ou hypodenses avant injection, qui se rehaussent en périphérie après injection de produit de contraste iodé, l’hypervascularisation des métastases de cancer du rein est classique à la phase artérielle précoce de l’injection). En IRM, tumeurs hypointenses en T1, hyperintenses / hétérogènes en T2. L'écho-endoscopie pancréatique montre une ou plusieurs tumeurs sans aucune caractéristique propre au caractère métastatique (lésions peu hypoéchogènes / isoéchogènes, homogènes, arrondies, bien limitées).
Le contexte clinique permet d'évoquer le diagnostic, seul l'examen histologique permet de l'affirmer.
Théoriquement, le diagnostic sur biopsie est possible en se basant sur le contexte clinique.
Cytoponction inutile si primitif connu / autres sites métastatiques accessibles ; utile si le pancréas est le seul site métastatique.
Images histologiques : sein #0, rein, adénok poumon, poumon petites cellules #0, rectum, Merkel
 
 
 
Reference List
 
 (1) Solcia E, Capella C, Kloppel G. Tumors of the exocrine pancreas. In : Rosai J, Sobin LH, editors. Tumors of the pancreas. Washington : Armed forces institute of pathology, 1997 : 31-144.
 (2) Hruban RH, pitman MB, Klimstra DS. Tumors of the pancreas. washington : American registry of pathology, 2007.
 (3) Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO classification of tumours of the digestive system. 4th edition ed. Lyon : International agency for research on cancer, 2010.
 (4) Cubilla AL, Fitzgerald PJ. Tumors of the exocrine pancreas. second series ed. Washington : Armed Forces Institute of Pathology, 1984.
 (5) Roland CF, van Heerden JA. Nonpancreatic primary tumors with metastasis to the pancreas. Surg Gynecol Obstet 1989 ; 168(4):345-347.
 (6) Carson HJ, Green LK, Castelli MJ, Reyes CV, Prinz RA, Gattuso P. Utilization of fine-needle aspiration biopsy in the diagnosis of metastatic tumors to the pancreas. Diagn Cytopathol 1995 ; 12(1):8-13.
 (7) Palazzo L, Borotto E, Cellier C, Roseau G, Chaussade S, Couturier D et al. Endosonographic features of pancreatic metastases. Gastrointest Endosc 1996 ; 44(4):433-436.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.