» PANCREAS EXOCRINE Carcinome mixte canalaire-endocrine

Carcinome mixte canalaire-endocrine




Carcinome mixte canalaire – endocrine (1 ;2, 59) : Par définition, mélange intime des deux composantes dans la tumeur primitive et dans les métastases. La composante canalaire est définie par la mucosécrétion et la positivité à l’ACE. La composante endocrine est définie par une proportion > 1/3 et des marqueurs endocrines, (les auteurs de l’AFIP excluent les tumeurs acinaires et pancréatoblastomes de cette définition, car ces tumeurs comportent fréquemment une composante endocrine sous forme de cellules isolées), ainsi que les tumeurs avec deux composantes séparées.


Très rare : 2 cas rapportés.


Histologie : mélange d’adénocarcinome canalaire moyennement différencié, avec des zones solides endocrines, confirmées par l’IHC, avec présence de cellules amphicrines (granules neuroendocrines et vésicules de mucosécrétion). Cette catégorie doit être différenciée de l’adénocarcinome avec les cellules endocrines éparpillées, ce qui ne se voit dans 40 à 80 % des cas (3), mais dans ces tumeurs, les métastases ne comportent pas de population endocrine. Images histologiques : #0, #1, #2, #3, #4, #5, #6,


NB : cette distinction semble bien académique.


A ne pas confondre avec les tumeurs ductulo-insulaires (4) qui comportent de petits canaux benoîts qui ne présentent pas les modifications génétiques observées dans les carcinomes pancréatiques (DPC4, p53, ERBb2, codon 12 de Ki-ras) (5), et qui correspondent donc à des tumeurs endocrines


http://www.pathologyoutlines.com/topic/pancreasmixed.html


 


Cette catégorie doit être différenciée de l’adénocarcinome avec les cellules endocrines éparpillées, ce qui ne se voit dans 40 à 80 % des cas (3), mais dans ces tumeurs, les métastases ne comportent pas de population endocrine.


NB : cette distinction semble bien académique.


 


Reference List


 


 (1) Solcia E, Capella C, Kloppel G. Tumors of the endocrine pancreas. In : Rosai J, Sobin LH, editors. Tumors of the pancreas. Washington : Armed forces institute of pathology, 1997 : 145-214.


 (2) Hamilton SR, Aaltonen LA. Pathology and genetics of tumours of the digestive system. Lyon : IARCPress, 2000.


 (3) Tezel E, Nagasaka T, Nomoto S, Sugimoto H, Nakao A. Neuroendocrine-like differentiation in patients with pancreatic carcinoma. Cancer 2000 ; 89(11):2230-2236.


 (4) Deshpande V, Selig MK, Nielsen GP, Fernandez-Del Castillo C, Lauwers GY. Ductulo-insular Pancreatic Endocrine Neoplasms : Clinicopathologic Analysis of a Unique Subtype of Pancreatic Endocrine Neoplasms. Am J Surg Pathol 2003 ; 27(4):461-468.


 (5) van Eeden S, de Leng WW, Offerhaus GJ, Morsink FH, Weterman MA, de Krijger RR et al. Ductuloinsular tumors of the pancreas : endocrine tumors with entrapped nonneoplastic ductules. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(6):813-820.


(59) Bosman FT, Carneiro F, Hruban RH, Theise ND. WHO classification of tumours of the digestive system. 4th edition ed. Lyon : International agency for research on cancer, 2010.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.