» PANCREAS EXOCRINE PanIN

PanIN


PanIN

La classification des PanIN (1-3) AJSP 1998 ;22:163, Mod Path 2002 ;15:1087 est morphologique : La néoplasie intra-épithéliale pancréatique ( PanIN ) est une lésion microscopique papillaire ou plane, non invasive, épithéliale développée dans les canaux pancréatiques. Elle se caractérise par des cellules cubocylindriques avec des quantités variables de mucine et d’atypies cyto-architecturales, elle touche habituellement des canaux < 5 mm. La PanIN se voit dans l’adénocarcinome canalaire pancréatique (89%), IPMN (96%), tumeurs mucineuses kystiques (86%), tumeurs non canalaires (64%), lésions non tumorales (55%), elle se voit chez des sujets + âgés. Dans le cadre de l’adénocarcinome canalaire pancréatique surtout PanIN 3 Hum Pathol. 2011 Jan ;42(1):18-24. Les canaux avec PanIN ne sont pas dilatés et non visibles aux examens morphologiques, contrairement aux TIPMP. Elle se voit chez des sujets + âgés, M/F = 1, dans 89, 96, 86, 64, et 55% des adénocarcinomes canalaires, IPMNs (intraductal papillary-mucinous neoplasm), tumeurs mucineuses kystiques, autres tumeurs non canalaires et lésions non tumorales. Les PanIN des adénocarcinomes canalaires sont plus souvent de haut grade et touchent le Wirsung et canaux accessoires, alors que celles associées aux autres types de tumeur se ressemblent et touchent surtout les canaux accessoires Hum Pathol.2011 Jan ;42(1):18-24. SOX9 + 100% Hum Pathol. 2014 Mar ;45(3):456-63

- PanIN-1 (métaplasie pylorique, hyperplasie mucineuse simple...) : épithélium canalaire à cellules cylindriques hautes avec conservation de la polarité cellulaire. Le noyau, basal comporte un petit nucléole. La lésion peut être plane (PanIN-1A, hyperplasie muqueuse simple) ou papillaire (PanIN-1B, hyperplasie papillaire simple). La frontière avec les lésions papillaires réactionnelles et non néoplasiques des canaux pancréatiques reste mal définie

- PanIN-2 (hyperplasie atypique, dysplasie de bas grade) : lésions papillaires avec anomalies cytologiques intermédiaires entre PanIN-1 et PanIN-3 (perte de la polarité cellulaire, pseudostratification et empilement des noyaux, nucléoles de grande taille...). Les mitoses sont rares et régulières. Images  : #1, #2
- PanIN-3 (dysplasie sévère, carcinome in situ) : lésions papillaires, rarement planes, avec atypies cytologiques marquées, mitoses anormales, perte de polarité cellulaire, bourgeonnement intraluminal, architecture cribriforme. Peut imiter une Cancérisation canalaire
L’intérêt de cette classification est limité en l’absence de dépistage et prévention du cancer (pas de symptomatologie au stade précoce, pas de population à risque bien identifiée. Cette classification est peu reproductible y compris par ses propres auteurs. De plus ces lésions sont très fréquentes y compris dans les formes tumorales rares, elles ne peuvent donc pas être utilisées dans un but de classification des tumeurs (4).
Ces lésions montrent des aberrations moléculaires similaires au carcinome infiltrant canalaire avec surexpression de p21 dépendant du grade élevé, de p53 et cycline D1 dans les grade 2 et 3, avec perte de p16 dans les grade 2 et 3 et de DPC4 D1 dans les grade 3 (5).

Images histologiques  : #0, #1, #2, #3,
http://www.pathologyoutlines.com/topic/pancreaspanin.html http://pathology.jhu.edu/pancreas_panin

On peut proposer un dépistage chez les sujets à risque (voir génétique adénocarcinome pancréatique) vers 45 ans pour les cancers familiaux et vers 35 ans pour la Pancréatite chronique héréditaire. Scanner, IRM et écho-endoscopie (bilan initial) puis une IRM et une écho-endoscopie une fois par an. Pas de surveillance pour les pancréatites chroniques non héréditaires.

www.fmcgastro.org/wp-content/uploads/file/pdf/

(1) Hruban RH, Adsay NV, Albores-Saavedra J, Compton C, Garrett ES, Goodman SN et al. Pancreatic intraepithelial neoplasia : a new nomenclature and classification system for pancreatic duct lesions. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(5):579-586.

(2) Hruban RH, Takaori K, Klimstra DS, Adsay NV, Albores-Saavedra J, Biankin AV et al. An illustrated consensus on the classification of pancreatic intraepithelial neoplasia and intraductal papillary mucinous neoplasms. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(8):977-987.

(3) Hruban RH, pitman MB, Klimstra DS. Tumors of the pancreas. washington : American registry of pathology, 2007.

(4) Stelow EB, Adams RB, Moskaluk CA. The Prevalence of Pancreatic Intraepithelial Neoplasia in Pancreata With Uncommon Types of Primary Neoplasms. Am J Surg Pathol 2006 ; 30(1):36-41.

(5) Biankin AV, Kench JG, Biankin SA, Lee CS, Morey AL, Dijkman FP et al. Pancreatic intraepithelial neoplasia in association with intraductal papillary mucinous neoplasms of the pancreas : implications for disease progression and recurrence. Am J Surg Pathol 2004 ; 28(9):1184-1192.



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.