» CAVITE NASALE Granulome réparateur à cellules géantes

Granulome réparateur à cellules géantes


- Granulome gigantocellulaire de réparation : rare, du sujet jeune dans les deuxième et troisième décennies, prédominance féminine ainsi que dans la mandibule, se voit aussi dans le maxillaire, l’os temporal. En radiologie : aspect transparent, uni ou multiloculaire en bulles de savon (fine travées osseuses traversant la lésion), si la lésion est de grande taille, expansion corticale à la fois du côté buccale et gingival avec possibilité de perforation du cortex aminci avec extension dans les tissus mous.
Histologie : fond de tissu conjonctif plus ou moins prolifératif constitué de fibroblastes allongés de structure lâche oedémateuse, voire myxomateuse. Vascularisation abondante sous forme de petits capillaires. Nombreuses cellules géantes associées ou non aux capillaires avec foyers d’hémorragie et de macrophages. Présence de spicules osseux surtout en périphérie mais pouvant se voir dans toute la lésion.
(voir squelette)
 
(14) Barnes L, Eveson JW, Reichart P, Sidransky D. Pathology and genetics of Head and neck tumours. IARC press, 2005.


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.