» CAVITE NASALE Carcinome à petites cellules

Carcinome à petites cellules


Les carcinomes neuroendocrines peu différenciés (anaplasiques à petites cellules (14,37)(Archives 2003 ;127:461 ; Hum Path 1998 ;29:826) : se développent surtout dans les sinus paranasaux, partie >/postérieure des fosses nasales, très rare en nasopharyngé, sex ratio équilibré, de 26 à 77 ans avec une moyenne de 49 ans, durée de symptomatologie courte avec obstruction nasale, épistaxis, destruction osseuse fréquente à la radiographie, l'histologie est classique (58 ;59)

voir poumon ) (5).

Positivité de : AE1-AE3, CAM5.2, NSE, chromogranine, synaptophysine, négativité de : TTF1 (AJSP 2000 ;24:1217), S100, EBV
Le pronostic est mauvais avec 28.6% d’OS à 5 ans, mais un taux de contrôle local de 66.7% (57), apparition rapide de métastases N ou systémiques. Images

Les carcinomes neuroendocrines nasosinusiens ont souvent été classés comme des neuroblastomes olfactifs de haut grade. Très rares quand bien ou moyennement différentiées (de type carcinoïde ou carcinoïde atypique (14) Images), surtout des carcinomes neuroendocrines à petites cellules, voire à grandes cellules. Immunohistochimie  : L’expression de la kératine peut être limitée à des dots caractéristiques. La distinction entre neuroblastome olfactif de haut grade et carcinome neuroendocrine n’est pas toujours évidente, certaines tumeurs ayant un phénotype intermédiaire ou des aspects divergents selon les zones examinées, certaines zones exprimant peu les marqueurs épithéliaux avec des cellules S100 + périphériques et d’autres exprimant plus fortement les marqueurs épithéliaux sans cellules S-100.
Important : la présence d’un contingent de carcinome in situ est toujours à rechercher : il orientera vers un carcinome dérivé de l’épithélium malpighien ou transitionnel de surface : soit UCNT, soit carcinome schneidérien ou basaloide.
http://www.pathologyoutlines.com/topic/nasalcarcinoid.html

(6) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby, 1996.

(14) Barnes L, Eveson JW, Reichart P, Sidransky D. Pathology and genetics of Head and neck tumours. IARC press, 2005.

(37) Holland JF, Frei EI, Bast RC, Jr., Kufe DW, Pollock RE, Weichselbaum RR et al. Cancer medicine. 5th ed. Williams and Wilkins, 2000.

(53) Rosenthal DI, Barker JL, Jr., el Naggar AK, Glisson BS, Kies MS, Diaz EM, Jr. et al. Sinonasal malignancies with neuroendocrine differentiation : patterns of failure according to histologic phenotype. Cancer 2004 ; 101(11):2567-2573.

(54) Helliwell TR, Yeoh LH, Stell PM. Anaplastic carcinoma of the nose and paranasal sinuses. Light microscopy, immunohistochemistry and clinical correlation. Cancer 1986 ; 58(9):2038-2045.

(55) Kameya T, Shimosato Y, Adachi I, Abe K, Ebihara S, Ono I. Neuroendocrine carcinoma of the paranasal sinus : a morphological and endocrinological study. Cancer 1980 ; 45(2):330-339.

http://pathologyoutlines.com/nasal.html#anaplastic


Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.