» CAVITE NASALE Adénocarcinome polymorphe de bas grade

Adénocarcinome polymorphe de bas grade




Tumeur des glandes salivaires :
Les tumeurs des glandes salivaires mineures surviennent dans la cavité nasale ainsi que dans les sinus, mais beaucoup plus rarement dans le nasopharynx. Leur fréquence relative est proportionnelle à la densité et à la distribution des glandes salivaires muqueuses de la région, d'où leur prédilection pour les régions nasales et ostiales. Alors que la plupart des tumeurs des sinus paranasaux sont malignes, avec le carcinome adénoïde kystique qui est la forme la plus fréquente pour certains auteurs (5 ;6), dans la cavité nasale on retrouve une proportion relativement élevée de tumeurs bénignes sous forme essentiellement de tumeurs mixtes en majorité survenant dans la muqueuse du septum osseux ou cartilagineux, sous forme de lésions polypoïdes à base large, cellulaires avec peu de stroma (6 ;100) parfois d'oncocytomes (6 ;101). Sinon, quasiment tous les types de tumeurs des glandes salivaires ont été rapportés dans la région sinonasale, qu'il s'agisse d'un carcinome muco-épidermoïde (6) assez fréquent selon Kuo (102), à cellules acineuses (103), épithélial-myoépithélial (104) ou myoépithéliome (105). Ces carcinomes de type salivaire sont fréquemment associés à l'EBV (EBER ou LMP) (102). Il existe une lésion retrouvée à la naissance ou peu après de type congénital s'accompagnant d'une détresse respiratoire, à priori bénigne appelée adénome congénital pléomorphe ou salivary gland anlage tumor qui se caractérise histologiquement par une prolifération biphasique de nids squameux et de structures pseudocanalaires en périphérie avec au centre des nodules d'architecture solide qui forment l'essentiel de la tumeur. C'est une lésion vraisemblablement hamartomateuse mais qui peut être létale du fait de sa localisation et l'obstruction provoquée (106).

(5) Rosai J. Ackerman's surgical pathology. 8th ed. St Louis : Mosby ; 1996.

(6) Hyams VJ, Batsakis JG, Michaels L.Hartmann WH, Sobin LH, eds. Tumors of the respiratory tract and ear. second series ed. Washington : Armed forces institute of pathology ; 1988.

(100) Compagno J, Wong RT. Intranasal mixed tumors (pleomorphic adenomas) : a clinicopathologic study of 40 cases. Am J Clin Pathol 1977 ; 68(2):213-8.

(101) Altman KW, Cunningham JD, Ainsworth AM. Oncocytoma of the inferior turbinate. J Otolaryngol 1998 ; 27(3):176-8.

(102) Kuo T, Tsang NM. Salivary gland type nasopharyngeal carcinoma : a histologic, immunohistochemical, and Epstein-Barr virus study of 15 cases including a psammomatous mucoepidermoid carcinoma. Am J Surg Pathol 2001 ; 25(1):80-6.

(103) Perzin KH, Cantor JO, Johannessen JV. Acinic cell carcinoma arising in nasal cavity : report of a case with ultrastructural observations. Cancer 1981 ; 47(7):1818-22.

(104) Jin XL, Ding CN, Chu Q. Epithelial-myoepithelial carcinoma arising in the nasal cavity : a case report and review of literature. Pathology 1999 ; 31(2):148-51.

(105) Begin LR, Rochon L, Frenkiel S. Spindle cell myoepithelioma of the nasal cavity. Am J Surg Pathol 1991 ; 15(2):184-90.

(106) Dehner LP, Valbuena L, Perez-Atayde A, Reddick RL, Askin FB, Rosai J. Salivary gland anlage tumor ("congenital pleomorphic adenoma"). A clinicopathologic, immunohistochemical and ultrastructural study of nine cases. Am J Surg Pathol 1994 ; 18(1):25-36.


 



Documents de pathologie humaine du service d’anatomie pathologique du CFB de Caen et du CHPC de Cherbourg. L ’UTILISATION DES INFORMATIONS FOURNIES SE FAIT SOUS L’UNIQUE RESPONSABILITE DE L’UTILISATEUR. Les concepteurs et réalisateurs de cette base ne sauraient en aucun cas être tenus pour responsables des conséquences d’une utilisation non contrôlée des informations fournies.

Performed by Arnaud Legrand 2009 © All Rights Reserved.